Orthonyxie titane : protocole du cabinet

Protocole du cabinet Olagnier d’un traitement par orthonyxie titane par photo-polymérisation :

Pour corriger la forme de pousse d’un ongle sur le long terme, l’orthonyxie sera renouvelée au fur et à mesure de la pousse de l’ongle et selon l’évolution de la courbure. La durée du traitement est d’environ 6 à 15 mois selon la dysmorphie de l’ongle.

PROTOCOLE CABINETÉtape n°1 : soin de l’ongle et préparation de l’ orthonyxie titane

Avant la première orthonyxie titane, il est indispensable de réaliser un soin global de l’ongle : fraisage et dégagement du sillon (comme les soins précédents la pose d’un appareil dentaire).

Étape n°2 : Pose du fil de titane

Entre 4 et 21 jours après le soin global de pédicurie. Le premier fil de titane est posé au plus proche de la matrice. Le soulagement de la douleur est immédiat.

Étape n°3 : La pousse de l’ongle et le renouvellement du fil

La pousse de l’ongle fera progressivement avancer le fil de titane. Ainsi, le podologue à deux choix :

  • Rajouter un fil derrière le premier,
  • Remplacer le fil par un autre.

Le diamètre et la forme du fil de titane varient selon la déformation et le but recherché. Pour plus d’efficacité sur le long terme, le fil renouvelé sera toujours posé au plus proche de la matrice. Le temps entre deux renouvèlements se situe généralement entre 2 et 4 mois (selon la vitesse de pousse de l’ongle).

Une fois que le premier fil est arrivé sur l’extrémité antérieure de l’ongle (sur l’avant) le podologue retira ce fil pour renouveler en arrière le plus proche possible de la matrice de l’ongle.

Orthonyxie titane : durée du traitement

La durée du traitement est variable selon la déformation de l’ongle et l’objectif du traitement :

  • Rendre la pousse d’un ongle indolore,
  • Faire ressortir l’extrémité des ongles poussant dans le sillon à la surface et les faire dépasser du bourrelet antérieur, sur le court terme,
  • Corriger la déformation de l’ongle, de façon partielle ou totale, sur le long terme.

 

Un traitement en constante amélioration :

20 ans après la pose de la première orthonyxie nous avons fait évoluer ce traitement en modifiant le protocole de sa pose pour permettre de  :

  • réduire de plus de 70% le risque de chute d’une orthonyxie en cours de traitements,
  • étendre son champ d’application à certaines déformations d’ongles jusqu’alors sans solutions,
  • corriger plus durablement un ongle une fois le traitement terminé.

Les commentaires sont clos.