Verrue plantaire

La verrue plantaire est une lésion cutanée causée par la prolifération du virus du papillome humain (HPV). Elle se manifeste comme une excroissance rugueuse sous la voûte du pied, au niveau de ses différents points d’appuis.

Elle est très contagieuse et se transmet de manière indirecte. Les enfants et les adolescents sont les plus touchés.

Symptômes verrue plantaire

Au niveau de l’épiderme :

  • Excès de développement des couches,
  • HK en surface.

Au niveau de la couche granuleuse :

Celle-ci devient irrégulière et s’épaissie.

Au niveau de la couche épineuse :

La peau apparaît macérée et blanche. Elle devient également molle, à cause de la destruction des cellules.

Au niveau du derme :

Hypertrophie des papilles : limites nettes, disposition régulière et concentriques, leur nombre augmente, elles ne pénètrent pas dans le derme

ETUDE CLINIQUE

Signes fonctionnels :

Douleur mécanique au pincement latéral et à la décompression, gène puis boiterie.

Signes physiques :

  • Inspection : HK jaune, taille variable, champ verruqueux. Favorisée par un hyper appui et l’Hyperhidrose.
  • Palpation : induration cornée
  • Excision : loge verruqueuse arrondie, contenu blanchâtre et macéré, après curetage : papilles hypertrophiées.

Formes cliniques :

  • Verrues clous : verrues communes et douloureuse spécifiques au pied (myrmécies), Elle sont très profondes, douloureuses, ovoïdes.
  • Verrues mosaïques : superficielles et moins douloureuses. On distinque des plaques rugueuses. Ces verrues sont moins spécifiques au pied et ont un risque de récidive élevé.

EVOLUTION

Absence de traitement :

Auto contamination par la lymphe. S’il y a coupure, le virus se propage (champ verruqueux) = phénomène de KOBNER.

Avec traitement :

Guérison sans séquelles mais persistance d’un tissu cicatriciel toujours + ou – douloureux.

Complications :

  • Inflammation,
  • Démarche antalgique,
  • Douleur osseuse,
  • Saignements si les frottements sont nombreux,
  • Déformation de l’aspect du pied,
  • Infection si absence de soin septique. Cela peut cependant favoriser la guérison, en cas d’abcès de fixation, car le virus est détruit par les staphylocoques.

Traitements verrue plantaire

La verrue plantaire peut disparaître toute seule Cependant, il est souvent nécessaire de la soigner pour accélérer sa guérison et éviter une récidive.

Traitements préventifs :

  • Eviter de marcher pied nu dans les lieux publics, et surtout dans les zones humides,
  • Avoir une bonne hygiène et bien vous laver les mains après avoir touché la verrue,
  • Ne pas gratter une verrue car cela risque de provoquer des saignements et d’entraîner une récidive,
  • Bien s’hydrater les pieds,
  • Préférer des matériaux naturels pour vos chaussures pour éviter l’Hyperhidrose,
  • Bien sécher vos pieds.

Traitements curatifs :

  • Verrucides (s’achetant en pharmacie) ;
  • Traitement au nitrate d’argent : excision de l’Hyperkératose puis curetage de la loge verruqueuse ;
  • Application d’un antiseptique : réaliser un pansement sec pendant 8 jours après ;
  • Traitement au laser à froid hélium-néon d’une puissance de 10 watt en 5 séances, de 1 à minutes tous les trois jours et entre les séances. Le patient applique une pommade pour éliminer la couche de la kératine ;
  •  Cryothérapie : application de froid sur la zone à traiter.

Traitement médical :

Traitement par Verrulyse Méthionine : médicament visant à traiter les verrues en renforçant les défenses de la peau.

Traitement chirurgical :

  • Curetage large de la zone puis cautérisation par électro coagulation. Pendant 3 à 4 semaines application d’un pansement cicatrisant.
  • Traitement dermatologique : application d’azote liquide.

Les commentaires sont clos.