Pathologies sportives

Pourquoi les pathologies sont-elles si fréquentes dans le sport ?

Le sport est révélateur de dysfonctions et de pathologies.

Le sport peut créer, ou aggraver, certaines dysfonctions pour plusieurs raisons :

  • Il nécessite des efforts particuliers pour réaliser certains mouvements. Les sollicitations ostéo-musculo-tendineuses sont donc augmentées.
  • Les mouvements, et donc les sollicitations, sont fortement répétés,
  • Dans le sport, l’amplitude des mouvements des articulations est nettement plus grande que dans la vie quotidienne. Les conséquences de petites dysfonctions structurelles sur l’ensemble du système locomoteur sont donc augmentées.

Les pathologies mécaniques peuvent être causées :

  • Par un trouble mécanique (pied, genou, hanche, dos) responsable ou aggravateur d’une pathologie,
  • Et/ou par une technopathie sportive.

Le podologue du sport peut traiter ces pathologies grâce aux semelles orthopédiques. Elles pourront corriger, de manière quantifiée, les dysfonctions mécaniques propres à chaque patient. Elles n’empêcheront pas le patient de réaliser correctement son mouvement mais le contrôleront dans ses amplitudes.

En plus des causes évoquées ci-dessus, il existe des facteurs favorisants l’apparition de pathologies. Elles sont variables en fonction du sport pratiqué.

Facteurs favorisants :

  • le terrain, plus ou moins dur.
  • la chaussure (crampons, fine, basse ou montante, renfort interne, pronatrice etc.)
  • les ondes de chocs résultant de la réponse au sol aux forces qui lui sont soumises. Elles varient selon le terrain, la chaussure, la semelle, le sport pratiqué ect.

Par exemple, à la course, l’impact du talon au sol peut atteindre 4G, c’est-à-dire 4 fois le poids du corps à chaque foulée. Toute dysfonction a alors plus de conséquences et les pathologies deviennent plus fréquentes.

podologue du sport

Les grandes pathologies sportives

A la hanche ou au bassin :

  • Les pubalgies
  • Tendinopathie, bursite ou tenobursite du moyen fessier

Au genou :

  • Le syndrome de l’essuie glace ou syndrome de friction de la bandelette de Maissiat (=ilio tibiale)
  • Syndrome rotulien ou fémoro-patellaireSports Knee pain concept
  • Tendinite du tendon ou « ligament » rotulien.
  • Tendinite de la patte d’oie
  • Le tennis leg
  • Ect.

Région tibiale :

  • La périostite tibiale
  • Le Syndrome des loges
  • Tendinopathie ou tendinite d’Achille

Au pied et à la cheville :

  • Tendinopathie ou tendinite du tibial antérieur
  • Tendinopahie ou tendinite du tibial postérieur
  • Tendinopathie ou tendinite et bursite achilléenne
  • L’entorse latérale externe de la cheville
  • La talonnade
  • Tendinites et luxation des fibulaires

Les commentaires sont clos.